Pour Jeanne.

Publié le par Lohan

Jeanne & moi.

Décédée le 6 Mai 2009 au matin, Jeanne Blanchon m'aura marquée depuis ma plus tendre enfance.

Je la connais depuis que je suis né, j'en avait peur. Ses cheveux blancs m'effrayaient d'apèrs mes parents. Je regrette en tout cas de ne pas l'avoir connue plus longtemps.

Lorsqu'on ma annoncé ce qu'il lui était arrivé, j'ai vite changé mon visage en souriant, en un masque de tristesse et de desespoir. La plupart des gens de ma famille dont moi savaient que celà devait arriver un jour ou l'autre, c'est dans ces cas là qu'on peux remettre en question l'utilitée de la vie.

Elle me manquera, elle manquera à tout le monde, la famille est marquée, je ne pensais pas que ce serait aussi douloureux, j'ai déjà vécu la mort d'un ami proche qui m'a beaucoup marqué, il me manque énormèment, mais lorsqu'il s'agit d'une personne de sa famille, tout est différent.

On sent qu'un blanc se forme, qu'il va manquer quelqu'un aux fêtes, surtout à Noël, le rassemblement familial, où tout le monde est invité , Jeanne y venait souvent, bien que malade elle se déplaçait pour voir sa famille, ce qui nous rendait la plupart du temps heureux Pour ma part, je ne la voyais que très peu, d'abord, uniquement aux fêtes, ensuite pendant cette période je n'avais aps beaucoup l'occasion de la voir. J'aurai voulu profiter de tout. Je l'aimais comme tout ceux de ma famille, je la respectaus pour sa sagesse, et sa vivacité qu'elle possedait même à un page avancé.

Aujorud'hui je me dis que tout va me manquer, ses galettes qu'on pouvait avoir à Noël, son odeur de Grand-mère, ses cheveux blanc comme la neige de Décembre, ses remarques comme quoi je ressemblais de plus en plsu à mon père, père qui ne va pas bien depuis qu'il a appris ce qu'il s'est passé, tourmenté, et triste.

je suis comme lui en ce moment, je le montre peu, je n'aime pas tant que les gens me posent des questions, j'essaie toujours de rire et de m'intégrer aux disscussions, c'est assez difficile pour moi de garder le moral, je me dis que celà arrivera à d'autres personnes de ma famille, aux êtres que j'aime le plus au monde. C'est une brulûre au fer rouge sur nos coeurs qui restera longtemps douloureuse à se remémorer.

Ce texte est douloureux à écrire, je me dis que je ne la reverrais jamais, qu'elle va me manquer.
D'un côté je sais que ce sont les évènements de la vie, tout le monde me le répètera encore une fois, mais lorsqu'ils arrivent, on se dit que la vie ne vaut rien qu'elle ne vaut pas la peine d'être vécue et que de toute façon la mort est inévitable. Système de vie détraqué.

Je ne crois pas forcemment en Dieu, mais j'espère de tout mon coeur et de tout mon être que la vie que tu vis dorénavant est meilleure et belle et que de là haut tu vois qu'on pense toujours à toi.

Je finirais par dire que même si je ne la connais pas beaucoup, j'aurais voulu la connaître encore plus, pouvour passer plus de temps avec elle, mais aujourdd'hui cela m'est impossible, je sais que je ne pourrais plus jamais vivre comme avant...

Jeanne & moi.

Pour toi mamie, et pour tout ceux qui sont marqués.

Lohan.

Publié dans Sentiments

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

amélie 16/05/2009 21:22

désolè fréro je sais ce que ça fait
Je suis là
Bisous

Multipass 08/05/2009 12:11

Oui, bel hommage. Paradoxalement, la mort nous accompagne toute notre vie :(

Benoit 08/05/2009 10:58

Belle article et belle hommage Lohan !